BOUTONS D'OR GER : site officiel du club de foot de GER - footeo

Des nouvelles de Sam

18 novembre 2015 - 21:49

A la découverte du milieu des U17

Graine de Pitchouns - Sam Sanna

Alors que l'équipe U17 d'Anthony Bancarel enchaîne les succès en ce début de saison, tfc.info vous propose de partir à la découverte, semaine après semaine, des éléments qui la composent. Aujourd'hui, place à Sam Sanna, milieu de terrain et pur produit du Téfécé. 

La rencontre était prévue pour ce mardi 11h, à la sortie de l'entraînement matinal. Après seulement quelques minutes de présentation, la vraie personnalité de Sam Sanna apparaît au grand jour. Le jeune milieu aime maîtriser les débats, sur comme en dehors du terrain. Au fil des questions, il accumule de la confiance, anticipe les pièges, répond avec assurance, et nous offre en prime de très belles envolées tactiques. Un nouveau récital. 

Milieu de l'équipe U17, avec laquelle il a disputé l'intégralité des dix premières rencontres de championnat, il est un élément fort du collectif d'Anthony Bancarel. Profondément passionné de football, le jeune originaire de Lourdes a commencé le sport en club à l'âge de 7 ans.

«J'ai toujours aimé jouer au football, depuis la cour de récréation. Plus tôt, ne pouvant pas m'inscrire en club, j'ai commencé par deux ans de rugby. Mais c'était en réalité un choix par défaut. Lorsque j'ai finalement pu pratiquer du foot en club, je n'ai pas hésité ».

L'histoire commence donc dans le petit club de Ger, à proximité de Lourdes. L'expérience est un succès, et Sam poursuit son aventure jusqu'en U14, toujours au même poste, celui de milieu de terrain. Pour son année de U15, adieu Lourdes, bienvenue au centre de Castelmaurou ! En parallèle, des matchs pour le club de Tarbes, évoluant alors en catégorie Elite. Désormais, le voilà au TFC, confortablement installé au sein de l'entre-jeu des Pitchouns. Et en ce début de saison, ses performances ne passent pas inaperçues ! 

Identité violette

Intégrer un centre de formation à 14 ans n'est jamais chose aisée. Selon Sam, son expérience passée du côté de Castelmaurou a été un avantage, voire un moteur. "Le pôle m'a largement facilité la tâche. Je ne suis pas arrivé en position du petit dernier, tout seul. Avec moi, Paul (ndlr : Fargeas) et Steeven (Randrianirina) sont arrivés. Évidemment, les premières semaines ont pu être compliquées, mais les interrogations ont rapidement disparu".

Au même titre que sur le rectangle vert, il faut des leaders au sein du centre de formation, des personnalités qui se révèlent. Sam, sur ce point précis, ne se cache pas non plus.

 «Je ne suis pas un leader, mon caractère est plus celui d'un garçon discret. Mais s'il y a un problème, je n'hésite pas à le dire tout haut. Il faut savoir s'imposer si le besoin s'en fait sentir. Ici, c'est très rarement le cas, tout le monde s'entend très bien. Nous nous soutenons, et nous espérons tous voir nos coéquipiers s'imposer les week-ends. Il n'y a rien de mieux qu'un lundi suivant une série de victoires». 

Après de très belles prestations, il a réalisé à plusieurs reprises des entraînements avec le groupe élite, composé de joueurs de la CFA2, des U19 et de certains éléments U17. Une expérience "intéressante, qui montre ce qu'est le haut-niveau. Tout va plus vite, et les choix doivent être réalisés plus rapidement". 

Jeune mais déjà perfectionniste 

Pour décrire Sam Sanna sur un terrain, les spectateurs habitués des catégories jeunes n'hésiteront pas à utiliser le mot «vista». La raison est simple, sa vision au coeur du jeu fait bien souvent la différence. Ainsi, alors que nous venons à parler tactiqueue, le violet se dévoile, et entre dans une analyse intéressante et réaliste de son profil sur le terrain. Le tout à 17 ans, excusez du peu ! 

«Le changement tactique du début de saison a été pour mon jeu un avantage. Je préfère évoluer au poste de relayeur, avec le plus souvent possible le jeu face à moi. Je ne suis pas récupérateur, j'essaie donc de gêner le moins possible mon numéro 6. Sans ailier, je profite de plus d'espaces sur les côtés pour m'exprimer. J'ai une bonne affinité avec Driss Khalid devant, c'est aussi une bonne chose».

On ne vous surprendra pas en vous apprenant que le jeune homme adore voir évoluer le FC Barcelone, avec en particulier Andres Iniesta. Et alors que l'on aborde la récente victoire à domicile, qui ne souffrait d'aucune contestation (3-0 face au SC Bastia). Sam ne mâche pas ses mots. "Oui, la victoire est une bonne chose, nous sommes sur une bonne dynamique, mais nous pouvons faire encore mieux. Il faut rester prudent. Aujourd'hui, le niveau des clubs du fond du classement est supérieur à celui de ceux de l'année passée. Il faut donc que nous restions concentrés tout au long de la saison". 

L'art du teasing, à 17 ans. Quand on vous dit que Sam aime maîtriser les choses..

Commentaires

Aucun événement