BOUTONS D'OR GER : site officiel du club de foot de GER - footeo

T'aimes la Ligue 1 quand ...

Les mecs qui ne vivent que pour les clasicos ou les reprises de NBA te font bien rire. Toi, tu sais que les vraies choses se passent à domicile, avec la Ligue 1.

- T’es content quand il y a 0-0 parce que pour toi, ça prouve qu’on a de bonnes défenses et des supers gardiens.

- Après que ton équipe se soit faite étriller en Champion's League contre Chelsea et le Real Madrid, tu dis que l’argent est en train de pourrir le foot actuel.

- Pour toi, gagner la Ligue des champions c'est arriver en quart. Et prier pour pas prendre une volée.

- Pour toi, la valeur d’un championnat, ça se juge à la qualité du dixième du championnat. Et le dixième en France, il est meilleur que tous les autres en Europe. Tu milites d’ailleurs pour qu’une compétition qui les regroupe puisse être organisée l’été. Ni plus, ni moins que le retour de la coupe Intertoto du milieu des années 90. A l’époque, Lyon, Bastia et Auxerre avaient fait le grand chelem. Pas rien.

- Tu aimes les « matchs à 6 points ».

- Tu aimes les records à la con du genre « journée de championnat la moins prolifique en buts depuis 6 ans », « ça fait 8 matchs qu’ils n’ont pas marqué », « on n’a jamais vu un champion avec aussi peu de points au classement »…

- Tu sais qu’une belle transversale, c’est vachement dur à faire de toute façon.

- Paganelli, quand il est en Ligue des Champions, il s’essaie à l’analyse tactique au bord du terrain. En Ligue 1, il ne fait que blaguer avec les connections antillaises des bancs de touche. Pourquoi ? Parce que le niveau est trop élevé, il ne peut pas test.

- Pour toi, un Lyon en forme ça peut battre United ou l’Inter.

- Pour toi, un Lorient en forme ça peut battre Tottenham ou Séville.

- Pour toi, un Dijon en forme ça peut… non, n’exagérons pas.

- L’indice UEFA, ça te fait vachement flipper. En même temps, ça fait des années qu’on t’annonce que les Portugais, les Russes et les Hollandais vont te passer devant, tu n’as rien vu venir.

- Tu essaies de réduire au silence les gens qui font remarquer que le FC Porto n’a jamais eu un budget plus important que les gros du championnat de France, et qu’ils ont ramené trois coupe d’Europe sur les dix dernières années chez eux. Soit plus que tout ton pays dans son histoire.

- Tu te demandes pourquoi les grands clubs européens n’ont pas fait de propositions pour Hadji et Hengbart au dernier mercato. Ils sont bons quand même !

- Tu aimes qu’on qualifie les rencontres Toulouse-Bordeaux et Brest-Rennes de derbys. Même Nancy-Lorient maintenant, c’en est un à tes yeux. Tu ne sais donc pas que cela n’est censé concerner que deux clubs d’une même ville. Tu ne sais même pas qu’on peut avoir deux clubs dans une même ville en fait.

- Tu attends tous les ans au mois de novembre la crise au PSG.

- Tu connais le nom de tous les correspondants en province de RMC.

- Souvent avant de t'endormir, tu te demandes ce que deviennent Mickael Debève, Dagui Bakari ou Francis Llacer.

- Quand tu entends 42, peu importe le contexte, tu penses à la barre symbolique du maintien. Même si en fait, il en faut un peu plus.

- Tu sais très bien qu’un jour, une télé sera assez folle pour créer un battle d’entraîneurs en conférence de presse. Et là, à Coach Contenders, bah Mourinho il va pas faire le malin face à Gillot et Antonetti.

- Tu hais tous ces footix qui se paluchent sur le jeu du Barça. Pour toi le beau jeu, c'est Lille, Lorient, Valenciennes.

- Tu as cru Frédéric Thiriez quand il avait dit : « L’avenir de l’équipe de France, c’est en Ligue 1 qu’il se trouve, pas à Madrid ou à Londres ». Pourtant, au fond de toi, tu sais que les Bleus n’ont jamais été aussi forts que lorsqu’il n’y avait pas de joueurs de Ligue 1 dedans. Mais tu ne l’avoueras jamais, préférant te retrancher derrière un : « C’est la faute de Domenech ».

- T’es toujours du genre à relativiser après les matchs où tu t’es fait chier : « la pelouse était pas terrible », « en même temps l’arbitre a pas aidé le jeu à se développer », « ils doivent être fatigués par leur match de jeudi soir ».

- Après que ton équipe se soit faite étriller en Europa League par un club tchèque, autrichien ou écossais, tu te dis que pour eux cette compétition c’est important, tu comprends.

- Quand un club français atteint les huitièmes de finale de la Champions, tu ne le dis pas mais tu le regardes comme si c’était un petit poucet. Même quand Lyon tombe contre Nicosie.

- Les autres championnats, ils ont une musique aussi classe que celle du multiplex de Canal pour annoncer les buts ? Bon.

- D’ailleurs, quand ce son retentit sur ton portable, c’est que t’as reçu un texto. Et t’as toujours un pote pour faire la vanne classique : « Et but à Sochaux ».

- En début de saison, tu t’étais dit : « Tiens, ça va être intéressant à suivre cette année Rennes en Ligue Europa ». Hum.

- Tu te languis la mi-temps à certains matchs pour profiter tranquille de la palette à « doudouce », utilisé par Dominique Armand par ailleurs.

- Le dimanche matin, quand tu regardes le sommaire de Téléfoot, tu sais pertinemment que tu ne vas strictement rien apprendre. Mais tu regardes quand même.

- Dans le même ordre d'idée, le dimanche soir, tu te promets de mettre le CFC en fond sonore, t’as d’autres trucs à faire plus important, comme réviser par exemple. Au final, t’es scotché pour voir Aubameyang dire chaque semaine : « C’est tout pour cette semaine, et c’est déjà pas mal ».

- Pour toi, c’est l’UEFA qui a pompé le concept « enfants qui chantent » sur le générique de la Ligue 1. Et pas l’inverse.

- Le samedi soir, c’est vraiment le meilleur moment pour mater un match de foot. De toute façon, les Anglais jouent à l’heure de la sieste, les Espagnols au moment d’aller en boîte. Quant aux Italiens, c’est le lendemain, au moment du dîner chez la belle-famille.

- Les tacticiens qui se paluchent sur Mazzari te font rire. Jean Fernandez, ça fait des années qu’il joue avec ce schéma. Bon, d’accord, c’est un peu plus défensif, mais au départ sur le tableau noir c’est pareil.

- Jean Fernandez est ton entraineur préféré. Quitter l'AJ Auxerre pour signer à Nancy, t'as trouvé ça vachement dans l'esprit du championnat français. En plus c'est tes deux clubs préférés.

- Tu plains les supporters des petites équipes espagnoles et anglaises, qui respectent trop les gros au point de ne jamais les tenir en échec. Au moins, en Ligue 1, il y a du suspense.

REPRISE 4 jours
DEMENAGEMENT DE MATERIEL 8 jours
REPRISE ECOLE DE FOOT 8 jours
EQUIPE 2 1 mois
EQUIPE 1 1 mois
A G 2018 : nouvelles photos 2 mois
A G 2018 2 mois
COMPTE RENDU et COMPTE RENDU 2 mois
A G 3 mois
ENTRAINEMENTS OUVERTS A TOUS 3 mois
3-0
VAL ADOUR / SENIORS 3 3 mois
VAL ADOUR / SENIORS 3 : résumé du match 3 mois
3-1
TARBES FC / SENIORS 2 3 mois
TARBES FC / SENIORS 2 : résumé du match 3 mois
BUTEURS 2017 / 2018 et RESULTATS 3 mois

Aucun événement